Accueil > Communauté franco > Divertissement > Échanges de Noël 2014 - Écritures variées

Échanges de Noël 2014 - Écritures variées

par Werd

L’activité choisie cette année est un choix d’écriture. Les inscriptions sont ouvertes du 9 décembre au 15 décembre. La remise de l’écrit se fera le 24 décembre à partir de minuit HSN. Pour ce faire, veuillez me les envoyer avant de cette date afin que je les publie au bas de cette page. Les écrits seront affichés sur la page le 25 décembre.

Dès le 16 décembre, chaque participant se verra assigné un autre participant pour lui composer une écriture de son choix. Les types d’écritures et d’idées seront listés plus bas. Il est très important de ne divulguer à personne à qui vous devez offrir un cadeau afin que le tout reste une surprise et que ce soit agréable pour tous.

Information importante : Si vous ne pouvez pas remettre l’écriture pour le 24 décembre, veuillez s’il-vous-plaît envoyer un neomail à l’utilisateur werdesy le plus rapidement possible.

Types d’écriture

  • Bande dessinée
  • Biographie
  • Chanson
  • Conte
  • Fable
  • Histoire
  • Nouvelle
  • Poème
  • Récit

Si vous avez d’autres suggestions à partager, n’hésitez pas à m’envoyer un neomail pour l’ajouter à la liste.

Aide pour choisir un thème

Plusieurs thèmes peuvent être utilisés afin de faire plaisir à la personne à qui vous allez devoir écrire. Cela peut être sur l’un de ses Neopets, des anecdotes entre amis, la personne elle-même ou tout écrit pouvant se relier à Noël dans un contexte de Neopets. N’hésitez pas à vérifier le compte de la personne pigée afin de découvrir ses intérêts sur le site.

Il n’est pas absolument nécessaire d’envoyer l’écrit vous-mêmes à la personne concernée, puisque tout sera publié sur cette page-ci. Il serait cependant opportun d’envoyer un petit neomail pour souhaiter un joyeux Noël. Si vous voulez décorer votre création (ou si elle est très longue), vous pouvez le mettre sur une petpage et en envoyer le lien par neomail le 24 décembre à la personne concernée.

Prenez le temps de vous appliquer à votre écrit pour que la personne soit heureuse !

Participants

Participants
adelijolie_8
anubisgirly
aqua16100
audreydreamer
jajalitary
lucill3
lilyroxaneevans
naleader
petitehirondelline
thaurialiel_lelfe
werdesy

Distributions des écrits

thaurialiel_lelfe était l’écrivane de jajalitary. Elle lui a laissé l’image animée suivante :
Pour voir ta belle animation : Clique Ici
anubisgirly était l’écrivaine de thaurialiel_lelfe. Elle lui a laissé l’histoire suivante :

Alors que Tauriel se pavanait et que sa renommée n’avait d’égal en terre du milieu, Thaurialiel, la véritable elfe, était en charge d’un monde bien plus vaste et hostile. Neopia.
Neopia, un nom qui n’avait plus été prononcé depuis une décennie, de par la noirceur qui en dégageait. En effet, le Pantadiable régnait en maître depuis qu’il avait capturé les fées, puis renversé les rois Skarl et Hagan. A côté de tant de puissance, Sauron faisait pâle figure. Ici, les villes avaient été désertées et seuls quelques endroits bien cachés abritaient encore des Neopiens libres.

Pourtant, au milieu de ces ténèbres, apparaissait une faible lueur. Elle émanait de la forêt des insectes. Cette forêt se situait aux nord des Bois Hantés. Cet endroit était considéré suffisamment effrayant pour qu’aucun garde ne vienne fouiner. Ainsi, une lumière symbole d’espoir grandissait depuis quelques jours.

Thaurialiel avait depuis toujours passé son temps à s’occuper des Neopets malades ou abandonnés. C’est ainsi que d’années en années, le nombre de Rukis recueillis grandissait. Ils étaient tous très unis et formaient une véritable famille. Iset, dite « la geisha », était la première a être arrivée dans la forêt où Thaurialiel et s’était donc imposée comme la chef, l’aidant à veiller sur les autres. Depuis le début du règne de Pantadiable, elle n’avait donc qu’une idée en tête : faire revenir la liberté sur Neopia ! Maîtrisant l’art des potions et sortilèges, elle s’entraînait alors sans relâche, bien décidé à le combattre. Elle était pour cela assisté du charmant Olwae, qui voulait protéger à tout prix sa tendre Riyaila.

Un jour, Argana, un ruki aux envies d’explorateurs, revint à la forêt avec une grande nouvelle : il avait enfin trouvé le quartier général de Pantadiable et ses sbires, qui se situait au sommet de la montagne de la Terreur ! Sans tarder, toute la grande famille commença alors un long périple jusqu’à la montagne. Par chance, Thaurialiel avait mis de côté suffisamment de nourriture et de couvertures de côté, en cas de visite inopportune des gardes. Ils étaient donc prêts pour affronter cette épreuve.

Après une semaine de marche, l’igloo du Pantadiable se dressait devant eux. Plein de courage Olwae cria « Il est temps de voir si vous méritez de régner en ces lieux, venez vous battre espèce de pantin ! ». La terre trembla, puis IL sortit de l’igloo royal, accompagné de ses sbires. Les boules de neige commencèrent à fuser de part et d’autre.
De son côté, Thaurialiel ne participait pas au combat car s’occupait de la petite Sealleaniel, encore enfant. Elle venait de la perdre de vue. Soudain, elle leva la tête pour constater que plus aucune boule de neige n’était lancée. Seallaeniel s’était faufilée pendant la cohue et se trouvait juste sous le nez de Pantadiable. elle retira sa tétine puis tendit les bras en disant : « Tu es mignon tu ressembles à une grosse pieuvre ! ».

A la surprise générale, le Pantadiable ouvrit la bouche d’un air béat… puis eu une larme à l’oeil, et pris la petite dans ses bras. Les rukis se regardèrent entre eux, puis firent de même avec les sbires de Pantadiable. Au même moment, la neige commença à tomber sous forme de flocons en forme de cœur.

Panta’ essuya ses larmes puis déclara : « Maintenant que j’ai des amis je ne serai plus méchant ! J’ordonne que tout le monde soit libéré et que l’on organise un grand banquet d’excuses. »
C’était un 25 décembre. A partir de ce moment, la tradition dans Neopia fut de se retrouver tous les ans à la même date pour offrir de l’amour à tous les autres Neopiens en souvenir de la plus émouvante de toutes les batailles de boule de neige de l’histoire.

JOYEUSES FETES THAURIALIEL_LELFE !!

petitehirondelline était l’écrivaine de adelijolie_8. Elle lui a laissé l’histoire suivante :

Une histoire de Noël
pour Adèle (adelijolie_8)

C’était la veille de Noël dans une chaleureuse chaumière de la Promenade des Faellies du Pays des Fées. Devant la maisonnette, de nombreuses guirlandes et lumières agrémentaient une Abominable Boule de Neige en neige façonnée lors de la dernière tempête et quelques statuettes de Raindorfs. À l’intérieur, quatre Neopets se réchauffaient tout près d’un foyer flamboyant. Une douce musique s’échappait d’une radio antique à côté d’un sapin de Noël décoré harmonieusemment. Tout était parfait, et pourtant...

Et pourtant, un mystérieux drame se déroulait. Les Neopets réunis s’interrogeaient :

« Ça doit être la dinde. Quelqu’un a pensé à la dinde ? »

« Mais qu’est-ce que tu crois, call_me_adele ! D’ailleurs, tu ne humes pas cette odeur alléchante ? J’ai acheté la plus grosse du magasin de nourriture, en plus. Il y en a plus que suffisamment. Je crois qu’on pourrait inviter la moitié du quartier et il en resterait encore ! » rétorqua Mylenium.

« Peut-être que c’est les cadeaux ? » s’exclama le petit Wykar.

« Hum... Non, tout semble y être, » répondit Bellawin, en comptant sur ses doigts le nombre de magnifiques présents sous le sapin. « Il y a en même un pour chaque Petpet, » dit-elle, en désignant les mignons petit paquets couronnés de boucles dorées.

« Et la bûche ? Est-ce qu’on a une bûche ? » interrogea Mylenium.

« Ah, cette fois-ci, c’est moi que tu remets en doute ! J’ai l’ai cuisinée moi-même et j’ai suivi la recette à la lettre ! Tout s’est bien déroulé sans anicroches et j’ai même goûté le mélange avant de faire la cuire pour m’assurer que tout était au poil. J’ai même rajouté du chocolat, pour notre nouvel arrivé dans la famille, » affirma call_me_adele, en lançant un clin d’oeil à Wykar.

« Miam ! » saliva celui-ci.

« Mais que manque-t-il donc, » se demanda pensivement Bellawin.

C’est alors qu’un bruit à l’extérieur se fit entendre. Tous les Neopets tendirent l’oreille et attendirent. Des pas faisant craquer la neige, se rapprochant de la maison, étaient clairement audibles.

« Oh je sais ! » s’écria Wykar. « C’est le Pèr... »

« Je suis là ! » claironna une voix familière.

« Adèle ! » s’exclamèrent en choeur les quatre Neopets.

« Mais bien sûr, c’est toi qui manquait ! » comprit finalement call_me_adele.

Et ils passèrent un heureux Noël, tous ensemble.

Fin

audreydreamer était l’écrivaine de werdesy. Elle lui a laissé l’histoire suivante :

Un Noël à Marqua
pour Js (werdesy)

Une fois de plus cette année, le mois de Célébration avait transformé la Vallée de la Joie. Située juste au-dessous de l’imposante Montagne de la Terreur, ce petit village avait la réputation d’être froid et maussade la plupart de l’année. En effet, alors que les autres mondes resplendissaient sous les fleurs les plus raffinées et odorantes au printemps, le froid terrible de l’hiver persistait dans la Vallée. L’été, tandis que tous profitaient des plages et des clairières ensoleillées, les habitants de la Vallée de la joie devaient affronter des jours de pluie et de verglas. Finalement, à l’automne, alors que la grande majorité des feuillus se paraient de leurs plus belles couleurs, ceux de la Vallée de la joie s’habillaient plutôt de leur manteau de neige. Cependant, durant le mois de célébration, la Vallée devenait à coup sûr l’endroit le plus magique et féérique de tout Neopia. Chacun des toits pointus des maisons étaient recouverts d’un tapis blanc tandis que les grandes fenêtres rondes de celles-ci étaient encadrées d’un rideau de lumières aux couleurs vives. Les rues tortueuses et enneigées étaient également décorées de couronnes et de rubans rouges pour l’occasion, tout comme l’étaient les grands sapins qui trônaient un peu partout dans la Vallée. Finalement, une douce odeur de biscuit ou de tourtière flottait autour des petites habitations. N’importe quel Neopets était particulièrement ravi d’habiter cette merveilleuse contrée durant l’hiver. N’importe quel, sauf un.

En effet, Lakeo, un jeune wocky bleu, se désolait de ce paysage d’hiver sans fin. Alors que tous ses amis vantaient les avantages de cette petite Vallée, Lakeo ne pouvait s’empêcher de croire qu’il était fait pour vivre ailleurs. Non seulement il appréhendait le vent glacé et qui lui giflait le visage le jour et hurlait à sa fenêtre la nuit, mais il ne pouvait pas non plus supporter les activités hivernales dont tous raffolaient tant. Par exemple, le petit lac gelé ne lui plaisait guère étant donné qu’il était beaucoup moins facile de patiner sur quatre pattes plutôt que sur deux. Les batailles de boules de neige lui paraissaient toutes semblables et redondantes et il détestait bien trop le froid pour apprécier ne serait-ce qu’un tout petit peu les glissades le long des pentes de la Montagne de la Terreur. Non, le seul évènement qui le consolait un peu était le célèbre Calendrier de l’Avent, calendrier qui donnait deux cadeaux chaque jour à tous ceux qui le lui réclamaient ! Lakeo recevait alors tout de sorte de jouets, de vêtements et de nourriture venant de différentes contrées, lui permettant un peu d’oublier son confinement dans la Vallée de la joie.

Cependant, l’endroit que le jeune wocky préférait le plus était Maraqua. Celui-ci était persuadé d’être né pour vivre dans cette mystérieuse ville sous-marine, passant ses journées à nager avec les Kois et à profiter des doux reflets du soleil qui réchauffaient les eaux un peu plus en surface. Ils joueraient à la cachette parmi les algues et se régaleraient au distingué restaurant de Kelp ! Il s’imaginait aisément serpenter à travers les récifs de coraux aux couleurs extravagantes tout en découvrant des trésors enterrés par les pirates. Il jouerait à empoigner les bulles avec les petpets et collectionnerait même les rares coquillages qui sillonaient le fond de l’océan ! Néanmoins, tout ça n’était qu’un rêve et il en était parfaitement conscient. Plutôt que de posséder des pattes palmées et des nageoires, ils étaient avec une épaisse fourrure pour le protéger du froid et de longues griffes argentées. Et sans oublier qu’il ne pouvait respirer sous l’eau…

Le matin du 25 décembre, Lakeo se réveilla à l’aurore. Le soleil, à peine levé, était encore bas et éclairait la Vallée d’une étrange lumière dorée. Les Pteris fredonnaient déjà quelques chansons de Noël et une vague odeur de sucreries flottait déjà dans les rues. Le ciel rose contrastait superbement bien avec les lumières encore brillantes des sapins. Contemplant ce spectacle, le wocky ne put s’empêcher de sourire. Il avait l’étrange impression que ce serait une bonne journée.

Comme tous les autres Neopets, Lakeo se précipita à l’Est du village, impatient de recevoir son cadeau. Tout le monde savait que le calendrier se montrait particulièrement généreux en ce jour des Dons et il espérait secrètement recevoir la dernière figurine du Défenseur de Maraqua ainsi que quelques délicieuses pâtisseries. Une fois devant le calendrier, il réclama poliment ses cadeaux.

-  « Je sus venu chercher mes deux cadeaux ! » s’exclama-t-il d’une voix surexcitée en tendant ses deux pattes avant.

-  « Voyons donc cela… », répondit une Acara Noël travaillant visiblement pour le calendrier. « Ah oui, Lakeo. Il semble que tu aies été bien sage cette année, voici donc ce que le calendrier t’a réservé. »

Elle lui tendit un tout petit paquet, emballé dans du papier rouge et or avec des motifs de cloches dessus. Le wocky attendit son deuxième cadeau, mais l’acara lui fit un signe de main en guise d’au revoir. Fronçant les sourcils, Lakeo se demanda pourquoi il était le seul à n’avoir eu qu’un tout petit paquet ! Déçu, il s’éloigna un peu de la foule et alla s’asseoir sous un sapin, quelques mètres plus loin. Il examina d’avantage le petit paquet que lui avait tendit la dame. Il était plutôt léger et paraissait assez ordinaire. D’ailleurs, il n’avait certainement pas la forme de la figurine du Défenseur de Maraqua ! Soupirant doucement, Lakeo haussa les épaules et décida tout de même d’ouvrir le paquet.

En déchirant l’emballage, il découvrit un objet au manche de bronze, orné de coquillages pâles et d’algues marines dans le haut. Le wocky prit l’objet entre ses pattes et l’examina attentivement, se demandant à quoi pouvait servir ce drôle de jouait. D’un geste maladroit, il finit par échapper celui-ci sur son ventre.

C’est alors que sa douce fourrure se transforma en un revêtement lisse, écailleux et musclé. Il sentit ses pattes arrières fusionner et observa avec stupéfaction ses pattes avant se recouvrir de palmes. Une nageoire émergea également de son dos.

Lakeo ne pût alors s’empêcher d’éclater de rire. Ce qu’il avait pris pour un jouet futile et sans intérêt était en fait un pinceau Maraqua, pinceau qui lui permettait à présent de vivre sa vie comme il l’entendait. Reconnaissant, le wocky sauta dans la rivière glacée qui bordait la Vallée et se mit à nager vers Maraqua. C’était assurément la meilleure Fête des Dons !

werdesy était l’écrivain de anubisgirly. Il lui a laissé l’histoire suivante :

Un cadeau empoisonné
pour Alix (anubisgirly)

Noehmus, jeune draik pirate, a rejoint la famille d’Alix cette année ! Ce pirate allait avoir la chance de célébrer Noël avec une personne tant incroyable.

Noehmus était très heureux de rejoindre ta famille, m’a-t-il dit. Il aimait ces nouveaux amis et était très fier de ce que vous avez accompli depuis vos débuts. C’est ainsi que le petit nouveau aimerait mettre de la joie dans la vie de Brownysia, Ethyopie et Shanium. Noël s’approcha, alors Noehmus pensait que c’était le meilleur moment d’officialiser son arrivée dans la famille d’Alix. C’était décidé, le jeune draik allait trouver des cadeaux pour ces nouveaux amis !

Il fallait commencer par Brownysia. Il lui faisait un peu peur avec ces grandes dents et ces yeux rouges ! Mais, Noehmus m’avait dit que les brownies était la collation favorite du kyrii ! Quelle bonne idée ! Allons à la recherche de brownies ! Ce fut partie pour le Lac Kiko, là où les brownies étaient rois ! Du monde, il y en avait. Tout le monde avait besoin de brownies je crus. J’accompagnais ton draik dans ces aventures... Hop, le marchand n’accepta pas notre offre. Ouff... Quelqu’un acheta l’objet avant nous... Le marchand nous lança : Désolé, nous n’avons plus rien, veuillez revenir après les fêtes... Nous fûmes désespérer. Noehmus m’avait alors dit qu’on allait essayer de trouver un cadeau pour Ethyopie !

Les fleurs, je sentais qu’elle les aimait ! Le meilleur endroit était évidement l’Île du Mystère ! Nous arrivons et tout était couvert de neige... Noehmus était triste. Pourquoi y avait-t-il de la neige à l’Île du Mystère ? Il faisait toujours beau pourtant.... J’allais alors voir l’homme de la tombola et il m’avait dit que Dr. Sloth voulait détruire les fleurs de l’Île. Pour aucune raison particulière, il décida de s’attaque à l’Île avant noël, ce qui leur permis de pouvoir pratiquer les sports d’hiver. Neohmus commençait à avoir peur. Comment ces nouveaux amis allaient l’aimer ? Il décida d’aller voir pour un cadeau à Shanium, peut-être aurait-il plus de chance ?!

Shanium, Oh ce Shanium ! Un magnifique fantôme, me disa Noehmus. Il aimait tout celui-là, mais aimerait vraiment recevoir un vrai Turtum rose ! C’étaoit décidé, nous courûmes jusqu’à Meridell à la boutique de petpet ! Il y a en avait plein ! Tout plein de petpets ! Mais aucun Turtum rose... Il y en avait un vert... un rouge... un jaune... mais aucun rose. Noehmus ne pouvait s’acheter de pinceau en plus, puisqu’il venait de commencer. Son budget était limité. La pauvre draik était dévasté. Aucun cadeau pour ces nouveaux amis Brownysia, Ethyopie et Shanium. Noehmus retourna chez lui, triste, sans aucun cadeau.

C’était maintenant le 25 décembre et Neohmus avait la frousse. Est-ce que ces amis allaient l’aimer ? Allaient-ils l’accepter ? Il n’avait aucun cadeau pour noël... Que faire de plus. Il devait accepter le fait qu’il n’avait pas réussi sa mission de noël. Brownysia, Ethyopie et Shanium arrivèrent tous d’un coup et crièrent ensemble : "JOYEUX NOËL ! Bienvenue parmi nous, Noehmus". C’était le désastre, chacun avait un cadeau pour le draik, mais lui n’avait rien... Il s’excusa de ne rien avoir acheté. Ces amis éclatèrent de rire !!!! Noehmus avait des points d’interrogation dans les yeux. Shanium s’avança et expliqua au draik : "Hey toi, voilà maintenant 2 jours que tu es parmi nous. Les cadeaux, ce n’est pas l’important dans la vie. Ta présence nous est d’une importance remarquable. Nous avons désormais notre dernier ami, un draik, une belle personne !" Noehmus se mit à pleurer entendant ces belles paroles et allait donner un gros câlin à son maître favori, Alix !

C’est ainsi que pour Noël, il est important d’apprécier nos amis et non les cadeaux en premier. Comme dans cette histoire, la création de draik doit rendre les autres heureux à l’arriver de noël. J’espère que tu as aimé les péripéties de ton draik et que cela va t’aider dans le choix de tes futurs projets ! J’ai adoré écrire une histoire de ce genre malgré qu’on ne se connaît pas beaucoup. Je te souhaite un Joyeux Noël remplis de bonheur, ma chère ! J’espère que l’on va apprendre à mieux se connaître !
Ton petit lutin de cette année, Werdesy !

lilyroxaneevans était l’écrivaine de petitehirondelline. Elle lui a laissé le poème suivant :

Ode à maman Moineau.

Maman Moineau a beaucoup d’oisillons.
Certains sont très sages et d’autres plus turbulents,
Mais Maman Moineau les aime tous autant,
Ce sont de braves compagnons.

Maman Moineau a beaucoup d’oisillons,
Mais un seul bébé,
Il s’appelle Métanéo !
Prendre soin de ce bébé,
Ce n’est pas toujours très rigolo !
Fort heureusement, en un clin d’oeil
Elle n’est plus seule,
A la rescousse, ses oisillons.

Maman Moineau à deux passions :
Les pommes et le restock.
Pour les premières, elle les collectionne !
Elle vit, mange et dort : "Pomme".
Pour le second, tout est selon,
Il y a des jours avec et des jours sans !
Mais qu’importe les aléas,
Le plaisir est toujours là.


Maman Moineau est aussi passionnée
Par bien d’autres sujets.
D’un côté, il y a Ervo et ses activités,
De l’autre, les "zaps & morphs" de Cyberie.
En juin, on l’entend crier : "GO, GO, GO, les oisillons !"
Pendant qu’elle agite frénétiquement ses pompoms.
Le reste de l’année, elle fredonne la même chanson :
"Zap, zap, zap, morph. Zap, zap, zap, morph.
Zap, zap, zap, morph. Zap, zap, zap, morph."

Maman Moineau est donc surtout
Une super Weewoo !
Pleine d’énergie et de passions
Elle mène ses troupes à l’unisson !
Quoi qu’il advienne, nous le savons
Maman Moineau restera toujours fidèle à elle même !
En ses temps de fêtes nous lui souhaitons
Tous ensemble, toute notre affection
Beaucoup de joie et de bonheur
Pour notre maman au grand coeur.

adelijolie_8 était l’écrivaine de aqua16100. Elle lui a laissé le poème suivant :

La magie des fêtes

Au coeur de l’hiver tumultueux,
Seuls les voyageurs impétueux
Osent affronter le terrible blizzard
Et remettent leur sort au mains du hasard.

Le marcheur bel et bien égaré,
Devient tout à coup éploré :
Comment pourrait-il se repérer ?
Et si son tombeau devenait la forêt...

Pourtant, chacun sait que le soir de Noël
Vogue une sorte magie intemporelle
Qui pourrait bien inverser le sort,
Alors que jusqu’ici, il était synonyme de mort.

Notre chère Aqua, qui n’était autre que la voyageuse
Luttait péniblement contre la neige ravageuse
Lorsque soudain, elle aperçut une lumière !
Retrouvant ses forces, elle s’élança vers la chaumière...

Eh ma p’tite dame, n’ayez pas peur, venez !
Rares sont les fêtes comme les notres, profitez !
Vous étiez attendue, on va pouvoir commmencer
On va enfin, tous ensemble, s’amuser !

Aqua fut étonnée de la bonté des gens,
Mais après tout, c’est Noël : elle allait s’amuser.
En haut, tout la-haut, sur un nuage d’argent,
La magie des fêtes eut un sourire satisfait...

JOYEUX NOËL AQUA !

naleader était l’écrivaine de lucill3. Elle lui a laissé le poème suivant :

Dyonisos

On m’avait dit, le Neopet parfait n’est point
En ce monde, malgré la poésie et les sources de magie
Mais j’ai découvert une issue, un autre chemin
Au plus profond des gouffres de la mythologie

 

J’ai déserté les villages, les champs de blé et d’orge
Je suis descendue dans les bas-fonds et dans la fosse
Jusqu’au cœur de Gaia, en plein dans la forge
Je m’en allais questionner Hephaïstos :

 

- Ô toi qui connais le pouvoir du métal
De tes armures révèle-moi les mystères
- Non pas ! Si tu cherches le Neopet idéal,
C’est l’alliage intérieur qu’il faudra refaire

 

Et dans un murmure le Dieu si laid
Me confia la recette enchantée
Je recueillis son précieux secret
Et les mots dont je suis à jamais hantée :

 

La dernière espèce de Neopia
Un être divin engendrera
A son nom, le flot rouge coulera
Tous honoreront ce grand Zafara !

 

Sa volonté sera de fer, pour ne jamais plier
Une force qui protège, sans jamais étouffer
Et un mental d’acier, pour toujours la contrôler
Sous un pelage de bronze au torse musclé

 

Quelques larmes d’argent, touche de fragilité
Des étincelles de colère, de fureur, de remords
Pour souder son âme vengeresse d’humilité
D’amour, de passion : ajoutez un cœur d’or.

 

Je n’ai pas le moindre talent d’alchimiste
Mais je crois que Lucille a compris la formule
Ainsi Dyonisos naquit des mains de cette artiste,
Dieu de l’Olympe que tous les neopiens adulent !

Pour Lucille, grande amoureuse de la mythologie et des Zafaras.

Par Nala

lucill3 était l’écrivaine de lilyroxaneevans. Elle lui a laissé la bande dessinée suivante :

Joyeux Noël ! _(n.n)_
aqua16100 était l’écrivaine de audreydreamer. Elle lui a laissé la bande dessinée suivante :
jajalitary était l’écrivaine de naleader. Elle lui a laissé la bande dessinée suivante :